Autres curiosités

Imprimir

Balcon Conde de Lemos

Situé au coin des rues Deustua et Conde de Lemos, ce vieux balcon en bois de style colonial daterait de la venue à Puno du Vice-roi du Pérou, le Comte de Lemos. Il se serait logé dans cette maison lorsqu'en 1668, il vint mater la rébellion des frères Salcedo et ordonner la destruction de San Luis de Alba.

Portail Deustua

Un autre lieu de promenade traditionnel, situé à 300 mètres au nord du Parc Pino, est le monument construit par les habitants de Puno en l'honneur des patriotes qui luttèrent durant les batailles de Junin (Victoire du Général Bolivar sur le Général espagnol Canterac en 1824) et d'Ayacucho (Elimination du dernier foyer de résistance de la domination espagnole en 1824). On peut observer la date de l'édification sur la partie centrale du portail : 1847. Construit en pierres taillées, le portail est orné de deux gloriettes latérales. Il doit son nom au Préfet Alejandro Deustua qui ordonna sa construction.

Môle (Malecon) touristique

En 2004 fut inauguré le môle touristique le plus haut du monde. Située à une altitude de 3815 mètres, cette digue artificielle permet aux visiteurs d'apprécier une vue d'ensemble de la baie de Puno tout en se promenant sur un kilomètre au bord du Titikaka. Cette jetée a emprisonné une lagune intérieure de 20 hectares où touristes et résidents peuvent tout à loisir goûter aux joies des sports nautiques. Les jets d'eau qui jaillissent de la lagune permettent son oxygénation empêchant ainsi tout type de pollution et protégeant la reproduction des espèces aquatiques natives. Le plus puissant des jets projette l'eau à une hauteur de 15 mètres.

Lors de la visite du môle, on pourra observer de grandes structures verticales qui le décorent. Ces imposantes bornes, connues dans le monde andin comme "Sukankas", furent souvent utilisées par les cultures pré-incaïques pour signaler des lieux sacrés, les autels de sacrifice, ou encore pour délimiter les terrains entre communautés différentes. Sur le môle, les "Sukankas" évoquent les solstices et les équinoxes. Les architectes ont respecté la pensée andine dans la conception même de la décoration. La "sukanka" rouge représente le solstice d'hiver, la blanche le solstice d'été; la "sukanka" lilas, qui évoque les dates festives de Puno, détermine les équinoxes. La "sukanka" noire symbolise la fête de la Sainte Croix. Quant à la "sukanka" du "suche" mythique (le poisson chat de la civilisation Pukara), elle indique la direction de l'Est.

Retour au début »